Le bon poids pour vos cartons de déménagement

Pressé par le temps ou limité par le nombre de cartons à votre disposition ? Envie de terminer rapidement votre déménagement ? Remplir ses cartons lourdement peut finalement s’avérer une perte de temps et un mauvais pari pour le jour J. Voici nos conseils pour correctement préparer vos cartons.

Se poser les bonnes questions

Avant même de démarrer l’emballage de vos affaires, préparez bien en amont la collecte de vos cartons de déménagement. Allez-vous les récupérer vous-même (supermarché, amis, famille, précédent déménagement) ou les commander en ligne ?

Ensuite, jugez de votre état de forme actuel. Êtes-vous naturellement fort ou endurant ? Avez-vous des problèmes de santé ? En effet, porter plusieurs cartons très lourds pourrait vous empêcher de terminer la journée de déménagement, vous obligeant à vous reposer sur les autres personnes présentes.

Allez-vous déménager en petit nombre (deux, trois ou quatre personnes) ou aidé de multiples bras ? Dans ce dernier cas, un plus grand nombre de cartons légers peut vous permettre d’aller très vite dans le transport de vos affaires.

transport et un déménagement plus faciles

Les cartons légers, c’est en effet la garantie d’une économie de temps, contrairement à la croyance. En effet, des cartons surchargés peuvent finalement vous obliger à les porter à deux, ou fatiguer les protagonistes plus rapidement. Sans compter les risques d’accident (entorse, blocage du dos, etc.) qui pénaliseraient l’efficacité de la journée.

Vous optez pour la location d’un camion de déménagement ?  Vérifiez simplement le nombre de cartons maximum que vous pourrez charger à l’arrière. Optez ensuite pour une organisation logique dans l’emballage de vos cartons : par pièce, puis par meuble de rangement, éventuellement par étagère. Ne dépassez les 15 (maximum 20) kilogrammes par carton, si possible en privilégiant les cartons avec poignées. Vous garderez ainsi intact le moral de vos troupes au moment de charger le camion (et de le décharger). Faites éventuellement une simulation avec un carton, que vous porterez jusqu’au véhicule comme le jour J : récupérez-vous rapidement du trajet ? N’avez-vous pas mal au dos ou au bras ?