Québec : connaissez-vous le Jour du déménagement ?

Chaque année, plus de 200 000 ménages québécois changent de domicile. Fixé au 1er juillet, le Jour du déménagement est un phénomène social étonnant qui puise ses racines dans l’histoire du Canada français.

Origines historiques

Selon la coutume, les habitants du Québec déménageaient principalement le 1er mai depuis le 18e siècle. En 1974, l’Assemblée nationale du Québec fixe ce jour comme date d’échéance uniforme des baux résidentiels. La tradition s’est maintenue, mais la date a été changée et le Jour du déménagement fait désormais référence au 1er juillet.

La tradition

Chaque premier jour de juillet, on estime qu’entre 200 et 250 000 ménages, principalement des villes de Québec et Montréal, quittent leur domicile pour un nouveau logement. Cette date coïncide en effet très bien avec le calendrier scolaire, tout comme les vacances des travailleurs, qui profitent d’un jour férié pour déménager sans poser de congés : le 1er juillet est également la Fête nationale du Canada.

Cette tradition a bien sûr des conséquences sur les prix des services liés aux déménagements. Le Wall Street Journal estimait en 2013 que cette forte période de travail pour les déménageurs faisait passer leur tarif horaire de 89$ (en moyenne) à 139$. Cette coutume a été décrite dans plusieurs ouvrages, films et chansons faisant référence à l’ambiance frénétique dans certains quartiers de Montréal ou Québec. Certains problèmes récurrents caractérisent cette période : ordures et objets encombrants dans les rues, hygiène et nettoyage dans les logements laissés vacants, loyers impayés. Mais la tradition reste bien ancrée au Québec.