Assurance déménagement : comment ça marche ?

assurance demenagement

Vous avez choisi de passer par une société de déménagement mais vous vous posez encore quelques petites questions. Parmi les plus fréquentes, celle des garanties en cas de dégradation de vos affaires pendant le déménagement. Vos biens sont-ils assurés ? A quelle hauteur ? On vous éclaire sur le sujet.

Différentes offres sont disponibles à cet effet : à commencer par la déclaration de valeur mais aussi l’assurance de l’entreprise de transport qui assurera votre déménagement, que vous pouvez compléter par une assurance complémentaire. L’idéal est de vous renseigner au préalable, tant auprès de votre société déménagement que de votre assureur actuel, pour mieux connaître vos garanties dans chacun des dispositifs.

La déclaration de valeur

Sachez que votre première assurance porte sur la déclaration de valeur figurant sur le contrat de déménagement et conférant au déménageur une responsabilité chiffrée en cas de dommage. Il vous faudra donc estimer très précisément le montant qui figurera sur ce contrat. Par ailleurs, une entreprise de déménagement dispose forcément d’une assurance contractuelle définissant une garantie minimum, la couvrant pour tous problèmes, à l’exception des dommages vous incombant ou en cas de force majeur (vol, agression, accident…).

L’assurance dommage déménagement

Au-delà de cette garantie minimale, vous avez la possibilité d’opter pour une assurance dommage déménagement, à moins que votre contrat d’assurance logement comporte déjà cette option. Il vous suffira, le cas échéant, de prévenir votre assureur. Dans le cas contraire, vous pourrez lui demander une extension de garantie.

L’assurance complémentaire

L’assurance complémentaire prend en charge tout ce qui n’est pas inclus dans la déclaration de valeur pendant toute la durée du déménagement  y compris si la responsabilité du déménageur n’est pas engagée. La franchise est généralement gratuite, mais elle peut parfaitement varier en fonction des compagnies d’assurance. Il vous appartiendra donc de la négocier auprès de votre assureur.