Stationnement pour les résidents : demandez votre vignette !

Si vous possédez un véhicule et emménagez en milieu urbain, vous n’êtes probablement pas sans savoir que le stationnement pour les résidents permet de réaliser quelques économies. Pour autant, cette démarche peut-être longue et doit donc être anticipée. Voici nos conseils. 

Anticiper votre démarche, dès votre déménagement terminé

Acquérir la vignette de stationnement pour les résidents d’une commune vous permet généralement d’économiser plusieurs dizaines d’euros (voire centaine) par an. Bien souvent, le prix à payer à l’heure ou à la journée sera beaucoup moins élevé (cette indication est donnée sur les horodateurs de la commune) pour les résidents que pour les usagers de passage. N’hésitez donc pas à enclencher cette procédure dès que vous arrivez dans votre nouveau lieu de vie. Vous trouverez probablement toutes les infos nécessaires pour cette démarche sur le site de votre mairie ; parfois, un prestataire extérieur peut être en charge de la gestion des parkings.

Vignette de stationnement : vos démarches après le déménagement

Une fois vos cartons de déménagement posés et déballés, guettez votre premier contrat d’électricité, de gaz, d’internet… Cette preuve de domiciliation sera probablement indispensable pour établir votre dossier. Prévoyez ensuite une carte d’identité, une copie de votre carte grise, éventuellement une attestation d’assurance au nom du demandeur. Certaines démarches peuvent s’effectuer intégralement en ligne, d’autres doivent être faites en boutique ou en mairie. De plus en plus, les sociétés de gestion des parkings (Vinci, Indigo…) prennent en charge le stationnement des villes et seront votre interlocuteur. Une fois votre vignette reçue, vous pourrez alors payer votre stationnement selon le barème des résidents (à indiquer au moment du paiement à l’horodateur), bien moins onéreux – parfois même gratuit – que pour les non-résidents.