Ne rien oublier si vous déménagez à l’étranger

Plébiscité par de nombreux Français, le déménagement à l’étranger n’en reste pas moins synonyme de complexité administrative. Entre les formalités pour l’accueil dans le nouveau pays et le changement de situation à signaler à l’administration française, les démarches de déménagement peuvent parfois s’apparenter à un parcours du combattant. Voilà quelques points à ne pas oublier.

Démarches déménagement : ne rien oublier pour votre installation

Si vous partez vivre dans un pays de l’Union Européenne, vous n’avez à priori pas besoin de titre de séjour. A l’inverse, un pays hors UE vous demandera un visa d’installation et peut-être même un permis de travail et de séjour, pour vous et votre famille. N’oubliez pas non plus de vous informer pour savoir si vous pouvez conduire dans votre pays de destination. Enfin, n’oubliez pas de vérifier la date de validité de votre passeport ou de votre visa, si vous devez voyager dans votre pays de destination avant d’y déménager, pour trouver un box à louer par exemple.

Prévenir les autorités françaises de votre déménagement

Selon votre situation, il vous faudra prévenir une ou plusieurs administrations de votre départ de France. Bien que facultative, l’inscription au registre des Français établis hors de France auprès du consulat dont vous dépendez est vivement recommandée. Il vous faudra notifier votre départ à votre propriétaire si vous êtes locataire, ainsi que faire une demande de suivi pour votre courrier si vous le souhaitez. Si vous bénéficiez de prestations sociales (allocations chômage ou familiales), n’oubliez pas non plus de prévenir les organismes Pôle Emploi ou la CAF.

Côté impôts, informez-vous sur vos droits et obligations, notamment au regard de ce qui sera votre domicile fiscal. Si vous êtes retraité, n’oubliez pas d’informer vos caisses de retraite (de base et complémentaires). Pensez aussi à clôturer vos comptes en banque et à résilier vos contrats de téléphone, assurances, mutuelle ou prévoyance.