Déménagement & impôts : quelles démarches effectuer ?

Lors de tout déménagement, la liste des démarches administratives à effectuer est des plus longues. Parmi celles à n’oublier sous aucun prétexte figurent le changement d’adresse auprès des impôts. Explications. 

Pourquoi faire rapidement son changement d’adresse après un déménagement ? 

Suite à votre déménagement, que vous soyez propriétaires ou locataires, vous devez informer les impôts de votre nouvelle adresse. Ceci permettra d’assurer le suivi de votre dossier ainsi que de vos documents fiscaux à votre nouvelle adresse.

Le déménagement n’a pas d’incidence sur le montant de vos impôts sur le revenu. Cependant, il aura un impact direct sur le montant de vos impôts locaux à partir de l’année N+1 – taxe d’habitation et taxe foncière si vous êtes propriétaires. 

Bon à savoir : si vous déménagez après le 1er janvier de l’année, en octobre, vous recevrez les impôts fonciers de votre ancien logement et non du nouveau. Aucun prorata ne sera effectué selon le temps passé – l’impôt vaut pour l’annuité complète. En contrepartie, cette année-là, vous ne paierez pas d’impôts locaux pour votre nouveau logement. 

Comment effectuer son changement d’adresse auprès des impôts ? 

Pour cela, rien de plus simple. Dès que vous connaissez votre date de déménagement, vous pouvez effectuer cette démarche par internet en vous rendant sur www.impots.gouv.fr. 

Connectez-vous via « Mon Espace particulier » et rendez-vous dans la partie « Gérer mon Profil ». Vous pourrez en quelques clics faire votre changement d’adresse en indiquant la date d’entrée dans votre nouveau logement. Votre nouvelle domiciliation sera ainsi automatiquement prise en compte.